Comprendre le contrat d’intérim

Vous envisagez un contrat d’intérim ? Cela peut être un excellent moyen de mettre un pied dans une entreprise, d’essayer un nouveau domaine ou simplement de gagner un revenu supplémentaire. Mais avant de signer ce contrat, il est important de comprendre tout ce qu’il implique. Cet article de blog vous donnera un aperçu de ce que sont les contrats d’emploi temporaire et de leur fonctionnement. Continuez à lire pour en savoir plus !

C’est quoi un contrat d’intérim ?

Un contrat de travail temporaire est un type de contrat de travail dont la date de fin est spécifique et prédéterminée. Les contrats intérimaires sont également connus sous le nom contrat de de mission ou de contrats d’intérim.

Les contrats intérimaires sont souvent utilisés lorsque l’employeur doit pourvoir un poste à court terme pour un accroissement d’activité temporaire par exemple ou lorsque un employé est absent pour une longue période, pour un arrêt maladie, un congé maternité ou autre. Une entreprise peut aussi y avoir recours dans des cas très spécifiques comme une mission à l’étranger, le remplacement d’un salarié parti dont le poste avec être supprimé définitivement ou encore un salarié passé temporairement à temps partiel.

Quelle est la durée d’un contrat d’intérim ?

Les contrats intérimaires peuvent être d’une durée quelconque, il n’y a pas de durée minimale fixée sauf dans le cas d’une mission à l’exportation qui ne pourrait pas être inférieure à 6 mois. Il existe en revanche une durée maximale au contrat d’intérim qui est de 18 mois pour la majorité des missions mais certains contrats peuvent excéder cette durée, elle est de 24 mois pour les contrats dont la nature est une commande exceptionnelle à l’export, une mission exécutée à l’étranger et le remplacement d’un salarié parti dont le poste sera supprimé définitivement. Dans le cadre d’un cycle de formation en apprentissage la durée de la mission intérimaire pourra être étendue à 36 mois.

Il existe deux cas pour lesquels la durée maximale est réduite à 9 mois : une mission d’intérim dans l’attente de l’arrivée d’un salarié en CDI et la réalisation de travaux urgent pour mesures de sécurité.

Y a-t-il une période d’essai pour un contrat de mission ?

Il est possible que la mission d’intérim possède une période d’essai, la durée de celle-ci dépend de la convention collective ou de l’accord collectif, s’il n’y en a pas alors elle varie selon la durée du contrat :

  • 2 jours maximum pour une mission de moins d’1 mois
  • 3 jours maximum pour une mission d’une durée comprise entre 1 et 2 mois
  • 5 jours maximum pour une mission de plus de 2 mois

Le contrat d’intérim peut-il être renouvelé ?

Le contrat de travail temporaire peut être renouvelé 2 fois cependant il n’est pas possible de le renouveler au delà de la durée maximale. Par exemple une mission d’intérim avec une durée de 12 mois pourra être renouvelée une première fois de 3 mois puis à nouveau pour 3 mois et atteindre le total de 18 mois. En revanche si cette même mission est renouvelée une seule fois pour 6 mois elle ne pourra plus être renouvelée.

Pourquoi choisir le contrat d'intérim ?

Quels sont les avantages à travailler en intérim ?

Il y a plusieurs avantages à travailler en tant qu’intérimaire. Le premier est que c’est un excellent moyen de se familiariser avec un large éventail de secteurs et d’entreprises. En tant qu’intérimaire, vous aurez l’occasion de travailler dans différents types d’entreprises et à différents postes. Cela peut vous permettre de mieux comprendre la main-d’œuvre et vous aider à déterminer le type de travail que vous aimeriez exercer à long terme. Il peut être une très bonne opportunité pour les premières expériences professionnelles en sortie d’étude

Un autre avantage de l’intérim est qu’il peut vous aider à étoffer votre CV. Lorsque vous postulez à un emploi permanent, le fait d’avoir effectué un travail temporaire pertinent sur votre CV démontrera que vous avez de l’expérience dans le domaine et que vous êtes capable de faire le travail. Cela montre également que vous êtes prêt à relever de nouveaux défis.

Lorsque vous travaillez comme intérimaire, vous pouvez augmenter vos chances d’être embauché par l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Tout d’abord, lorsqu’une entreprise engage un intérimaire, elle peut évaluer ses performances professionnelles et ses compétences avant de décider de l’engager définitivement. Cela revient beaucoup moins cher pour l’entreprise que d’engager une personne et de devoir ensuite la licencier si elle ne répond pas aux attentes requises pour le poste.

Comment est-on payé en intérim ?

Pendant une mission intérimaire vous êtes payé par la boîte d’intérim, c’est avec elle que vous avez un contrat de travail relatif à la mission à effectuer dans l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

En France le salaire du travailleur intérimaire doit être équivalent à celui d’un salarié au même poste à qualification égale. Si le poste en question fait l’objet de prime elles sont accessibles aussi dans le cadre du contrat de mission.

Les boites d’intérim peuvent vous demander un décompte d’heures hebdomadaires et ont généralement une date fixe pour le versement des salaires, il faut donc être attentif et s’organiser en conséquence.

Les indemnités de fin de contrat intérimaire

Si la mission d’intérim ne fait pas l’objet d’une embauche par l’entreprise alors celle-ci devra verser l’indemnité de fin de mission, plus souvent appelée prime de précarité et l’indemnité compensatrice de congés payés.

  • La prime de précarité : elle s’élève à au moins 10% de la rémunération totale brute perçue pendant l’intégralité de la mission, renouvellement inclus. Elle est versée avec le dernier salaire et apparait sur le dernier bulletin de salaire.
  • L’indemnité de congés payés : le montant de l’indemnité varie selon la durée de la mission mais ne peut être inférieure à 10% de la totalité de la rémunération brute, prime de précarité inclue.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés